Logo_OSB

Adagio pour violon et orchestre K.261

(1756 - 1791)

L’Adagio en mi majeur date de l’été 1776. Il fut composé à la demande d’Antonio Brunetti (1744-1798), premier violon de l’Orchestre de Salzbourg. Le soliste souhaitait disposer d’un nouvel adagio pour le dernier des cinq Concertos pour violon de Mozart, celui en la majeur. Le cycle avait été composé l’année précédente, en très peu de temps comme nous le verrons dans la pièce suivante donnée ce soir. Le soliste estimait la page originale trop longue et probablement trop difficile pour lui. Mozart s’exécuta ayant besoin du soutien de Brunetti. La simplification technique qu’il proposa au soliste n’amoindrit pas pour autant l’originalité et la beauté de la pièce. Mozart fait dialoguer les instruments dans un climat chambriste, privilégiant notamment les deux flûtes alors que l’orchestre joue en sourdine.