Logo_OSB

Lullaby pour orchestre à cordes

(1898 - 1937)

Pianiste et improvisateur de génie, Gershwin était un compositeur autodidacte, lucide quant à ses insuffisances en matière de composition “classique”. Cette Berceuse – Lullaby – date de 1919. A l’origine, elle fut pensée pour quatuor, dans l’esprit d’un exercice destiné à perfectionner l’écriture pour cordes. Il est probable que le musicien répondait aussi à la demande de l’un de ses professeurs, Edward Kilenyi, avec lequel il étudia l’harmonie, en 1918. Gershwin montra également sa Berceuse à un autre musicien, Rubin Goldmark, disciple d’Anton Dvorák (au début des années 1890, le compositeur tchèque avait pris la direction du Conservatoire de musique de New York).

La partition de Lullaby ne fut jamais publiée du vivant de Gershwin. En 1922, il en utilisa pourtant le thème dans l’un des airs de son opéra Blue Monday. Dans cet essai pour quatuor rapidement transcrit pour orchestre à cordes, on remarque à quel point le compositeur fait preuve d’une grande subtilité. En effet, le caractère typiquement américain, le blues naissant, sont à peine soulignés. La règle imposée semble être l’économie de moyens comme s’il fallait imiter les couleurs diaphanes de l’impressionnisme français que Gershwin admirait tant.

 

A LIRE

« George Gershwin » par Franck Médioni (éd. Folio, 2014)