Logo_OSB

Sinfonia (for Orbiting Spheres)

(1980 - )

A voir : www.missymazzoli.com

La compositrice, pianiste et enseignante américaine Missy Mazzoli possède un vaste catalogue d’œuvres données aux Etats-Unis, allant de la musique de chambre à l’opéra. Son troisième opéra Proving Up sera créé à Washington en janvier 2018. Titulaire de nombreux prix, elle reçoit des commandes aussi bien du Quatuor Kronos que des orchestres du Minnesota ou de Los Angeles. Missy Mazzoli a étudié après de personnalités telles que Louis Andriessen, Aaron Jay Kernis, John Harbison, Marco Stroppa, Ladislav Kubik et Richard Cornell.

Composée en 2016, Sinfonia (for Orbiting Spheres) est une pièce, à l’origine, pour orchestre de chambre. A une instrumentation “ classique ” s’ajoutent deux percussionnistes, un piano et un synthétiseur. Commande de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, la pièce a été créée le 14 avril 2012 sous la direction de John Adams. La version arrangée pour grand orchestre a été donnée par l’Orchestre philharmonique de Boulder (Colorado).
La compositrice propose quelques pistes d’écoute : « cette musique est bâtie sous la forme d’un système solaire, conçue à partir d’une série de boucles d’esprit rococo, qui se tordent les unes les autres autour d’une orbite plus grande. Le mot « sinfonia » fait référence aux œuvres de musique de chambre de la période baroque, mais évoque aussi la vielle à roue, un instrument à cordes qui est apparu au Moyen Âge. Son jeu combine l’emploi d’une manivelle et des touches, l’ensemble faisant vibrer des cordes. Le morceau évoque ce tournoiement produit avec une vitesse vertigineuse et des tempi changeants. Se crée alors un processus de transformation de toute l’œuvre, comme improvisé et propulsé, imprudemment, dans l’espace ».
Trois mouvements enchaînés composent la pièce Sinfonia.