Logo_OSB

Rachel Barton-Pine

( - )

Dans le monde artistique comme dans la vie, la violoniste Rachel Barton-Pine a une extraordinaire capacité à établir un contact avec les gens. Célébrée comme une interprète de premier plan, aussi bien dans le répertoire classique que contemporain, ses performances mêlent son don inné pour l’émotion, et son érudition musicale. Elle joue avec passion et conviction en puisant dans un large répertoire, pour un public tout autour du monde, ébloui par sa technique, un son riche, t une joie contagieuse. En 2016-2017, Rachel Barton Pine a notamment interprété les concertos de Beethoven, Brahms, Bruch, Dvorak, Korngold, Mozart, Prokofiev, Schubert, Chostakovitch et Vivaldi, avec des orchestres tels que le Colombus Symphony, l’Orchestre de Chambre de Los Angeles, les orchestre de Virginie et de Wichita. En avril 2017, elle a créé le concerto pour violon de Maneein avec l’orchestre de Phoenix, sous la direction de Tito Muñoz.

En mai 2017, les disques Avie ont publié l’intégralité des Caprices de Paganini par Rachel Barton Pine. Son plus récent album, Testament: Complete Sonatas and Partitas for Solo Violin by Johann Sebastian Bach (Avie, 2016), s’est classé numéro 1 des ventes. En août 2016, Rachel Barton-Pine rencontrait Sir Neveille Marriner afin de programmer pour janvier 2017 leur enregistrement des concertos d’Elgar et de Bruch avec le BBC Symphony. L’album sera à présent publié comme un hommage au chef d’orchestre disparu en octobre 2016. Sir Neville et Rachel Barton-Pine avait collaboré précédemment sur Mozart: Complete Violin Concertos avec l’Académie de Saint Martin in the Fields, dont il était le fondateur. Le disque s’était classé au troisième rang du classement Billboard de la musique classique en 2015. Rachel Barton Pine s’est produite en tant que soliste pour la plupart des orchestres les plus prestigieux d’Amérique du Nord : Chicago, Montreal, Atlanta, San Diego, Baltimore, Saint Louis et Dallas, Buffalo, Rochester, et les orchestres de Philadelphie et Louisville. A l’étranger, avec les orchestre de Vienne, de Nouvelle-Zélande ou d’Islande, avec le Royal Scottish Orchestra et l’Orchestre National de Belgique, le mozarteum, les orcgestres de chambre d’Ecosse et d’Israel, les orchestre Philharmoniques de Calgary et de Russie, l’Orchestre de la radio des Pays Bas… Rachel Barton Pine a travaillé avec de nombreux compositeurs renommés tels que Charles Dutoir, John Nelson, Zubi Mehta, , Erich Leinsdorf, Neeme Järvi, Marin Alsop… Elle a collaboré avec de nombreux compositeurs contemporains, tels que’ Augusta Read thomas, John Corigliano, Luis Joge Gonzalez, José Serebrier, Mohammed Fairouz, et créé Rush, pour violon solo de Thomas, ainsi que Native Informant, sonate pour violon, Al Andalus, concerto de Fairouz, et donné la première au Panama du Concerto pour violon de Roque Cordero, compositeur panaméen, de 1962.

Parmi ses apparitions en festival, on compte Marlboro, Wolf Trap, Vail, Ravinia, Davos, et Salzburg. Rachel Barton-Pine a donné en première mondiale le dernier mouvement de la Sonate pour violon de Samuel Barber, qu’on a longtemps cru perdue, en 2005. . Rachel Barton-Pine interprète régulièrement en concert l’intégralité des 24 Caprices de Paganini, des six sonates et partitas de Bah et l’ensemble des des sonates de Brahms. En 2009, Carl Fischer a publié The Rachel barton pine collection, une collection de compositions, arrangements, de cadences et d’éditions choisies ou rédigées par elle-même, faisant d’elle la première femme artiste à entrer de son vivant dans cette collection, rejoignant Fritz Kreisler et jascha Heifetz dans la collection Carl Fischer’s Masters Series. La discographie de Rachel Barton-Pine est riche de près de 30 diques édités sur les labels Avie, Cedille, Warner Classics et Dorian.

 

Rachel Barton-Pine a commencé une exploration de ses concertos pour violon préférés, et de ceux qui les ont inspirés, avec le disque Brahms and Joachim Violin concertos, enregistré avec le Chicago Symphony Orchestra, sous la direction de Carlos Kalmar. Son album Beethoven and Clement Violin concertos, enregistré avec le Royal Philharmonic, sous la direction de José Serebrier, comporte le premier enregistrement au monde du Concerto pour violon de Clement en ré majeur. Son enregistrement Violin Lullabies, avec le pianiste Matthew Hagle, s’est classé en tête du classement Billaboard classique dès sa sortie. Enfin, son disque Violin concertos by Black Composers of the 18th and 19th Centuries a permis de lever le voile sur quatre musiciens afro descendants, dont les contributions à la musique occidentale sont considérables, et a été ainsi nommé pour un National Public radio Heritage Award.

Rachel Barton-Pine détient plusieurs prix, notamment une médaille d’or au concours internation JB Bach de Leipzig en 1992, au concours Reine Elisabeth (1993) Kreisler (1992), Szigeti à Budapest (1992), et Montréal (1991). Elle a également recueilli un important succès critique pour ses interprétations des Caprices de Paganini, aussi bien au concours Szigeti qu’au concours Paganini à Gênes.

La Fondation Rachel Barton-pine aide les jeunes artistes au travers de différents projets, notamment un programme de Prêt d’instruments, des bourses universitaires, le programme Global HeartStrings (pour accompagner les musiciens dans les pays en développement) et une série de conférences avec l’Université du Michigan : Music by Black Composers.

Rachel Barton-Pine vit à Chicago. Elle joue sur un Joseph Garnerius del Gesu (Cremona 1742), connu sous le nom « Ex-Bazzini, ex-Soldat » prêté par un mécène anonyme