Logo_OSB

Alexandre Tharaud

( - )

Alexandre Tharaud est un artiste rare : pianiste éclectique, écrivain, directeur artistique, sa passion pour la musique l’anime d’une créativité qui nourrit son univers de la musique baroque au répertoire contemporain.

Alexandre enregistre en exclusivité chez ERATO : après le succès incontesté des Variations Goldberg au disque et à l’écran (le film a obtenu l’ECHO Klassik 2016 dans la catégorie “Music-DVD-Production of the Year”) et un disque Rachmaninov (concerto No 2 accompagné du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra sous la direction d’Alexander Vedernikov), Alexandre nous a régalé d’un disque ‘Barbara’ en hommage à la grande chanteuse française, enregistré avec ses amis artistes, suivi d’une intégrale des sonates pour violoncelle et piano de Brahms avec Jean-Guihen Queyras. En octobre 2018, paraîtront les trois dernières sonates de Beethoven.

Parmi les temps forts de la saison 17/18, citons le week-end Barbara à la Philharmonie de Paris, les deux tournées européennes avec Jean-Guihen Queyras, une série de récitals en Amérique du Nord (Carnegie Hall, Kennedy Center, Salle Bourgie…), la participation à la première tournée européenne de l’Orchestre Métropolitain de Montréal dirigé par Yannick Nézet-Séguin et une tournée au Japon, dont un concert avec le Tokyo Metropolitan Orchestra. Alexandre se produit désormais régulièrement en Allemagne et a été l’invité récent du NDR Radio Philharmonie, Münchener Kammerorchester, Junge Deutsche Philharmonie et Bayerische Kammerphilharmonie.

La musique contemporaine tient une place significative dans le répertoire d’Alexandre Tharaud avec la création du concerto pour la main gauche du compositeur danois Hans Abrahamsen, Left, Alone, accompagné de l’orchestre de la WDR en 2016, puis redonné par le CBSO, DR SymfoniOrkestret et le Rotterdam Philharmonisch Orkest, et bientôt en première américaine avec le Cleveland Symphony Orchestra puis le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, les deux concerts sous la direction de Franz Welser-Möst. Kuleshov d’Oscar Strasnoy pour piano et orchestre de chambre est créé au Canada en juin 2017 avec Les Violons du Roy. Alexandre Tharaud est également le dédicataire de Outre-Mémoire, Le Visage – Le Coeur et de L’Oiseau Innumérable de Thierry Pécou, du concerto pour piano de Gérard Pesson (2012), et de trois cycles pour piano seul : Hommages à Rameau, Hommage à Couperin et Piano Song.

Les plus grandes salles l’accueillent régulièrement : Philharmonies de Cologne, d’Essen et de Varsovie, Victoria Hall (Genève), Muziekgebouw et Concertgebouw (Amsterdam), BOZAR (Bruxelles), Wigmore Hall et Queen Elisabeth Hall (Londres), Auditorio Nacional (Madrid), Santa Cecilia (Rome), Tonhalle (Zürich), Casino (Bern), Théâtre des Champs-Elysées (Paris), Opéra de Versailles, Rudolfinum (Prague), Musikverein (Vienne). En Amérique, il se produit au Carnegie Hall (New York), Symphony Hall (Boston), Walt Disney Hall (Los Angeles), Kennedy Center (Washington) et Teatro Colón (Buenos Aires), et joue désormais régulièrement en Chine, Corée du Sud et au Japon (Hoam Art Hall (Séoul), Hyogo Performing Arts Center, Oji Hall et Suntory Hall (Tokyo)), ainsi que les festivals : BBC PROMS, Edinburgh Festival, Gergiev Festival à Rotterdam, Aix-en-Provence, La Roque d’Anthéron, Schleswig-Holstein, Rheingau, Ludwigsburg, Ruhr Piano Festival, Nuits de Décembre de Moscou, Rimini, Domaine Forget et Lanaudière.

A la Philharmonie de Paris, Alexandre Tharaud est invité chaque année à programmer un week-end entier de concerts et d’évènements autour d’un thème, le prochain en novembre 2019 célèbrera son grand retour au baroque français pour la sortie d’un CD consacré à la musique à Versailles.
Alexandre Tharaud est le soliste d’orchestres prestigieux : en Amérique, Atlanta Symphony Orchestra, Philadelphia Orchestra, Orquestra Sinfônica do Estado de São Paulo, Toronto Symphony Orchestra, en Asie, Malaysian Philharmonic Orchestra, Taiwan National Symphony Orchestra, Japan New Philharmonic, Kansai Philharmonic, Singapore Symphony Orchestra en France, Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre National de Lyon, en Allemagne, Münchener Kammerorchester, Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern, hr-Sinfonieorchester et, dans le reste du monde, London Philharmonic Orchestra, BBC Philharmonic, Orchestre du Bolchoi, Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Sveriges Radios Symfoniorkester, sous la direction de Lionel Bringuier, Bernard Labadie, Rafael Frühbeck de Burgos, Georges Prêtre, Marc Minkowski, Stéphane Denève, Claus Peter-Flor, Leo Hussain, David Zinman, Juanjo Mena et Yannick Nézet-Séguin.

On compte parmi ses nombreux enregistrements les concertos de Haydn, de Mozart et de Bach (avec Les Violons du Roy), Autographe (une collection de bis), Le Boeuf sur Le Toit, Scarlatti, Journal Intime (Chopin) pour ERATO. Pour harmonia mundi : les Nouvelles Suites de Rameau, intégrale Ravel (Grand Prix de l’Académie Charles Cros, Diapason d’Or de l’Année, CHOC du Monde de la Musique, Recommandé de Classica, 10 de Répertoire, Pick of the Month/BBC Music Magazine, Stern des Monats/Fono Forum, Meilleur disque de l’Année de Standaard), Concertos Italiens de Bach, Couperin, Satie (Diapason d’Or de l’Année 2008), et Chopin (Intégrale des Valses et Vingt-Quatre Préludes).

En 2014, Raphaëlle Aellig-Régnier lui a consacré un magnifique portrait dans son film Le Temps Dérobé. Deux livres sont également parus : en 2014, Piano intime, sous forme de dialogue avec le journaliste Nicolas Southon sur la discographie du pianiste et, en 2017, Montrez-moi vos mains, un recueil très personnel d’épisodes d’une vie de soliste.